Interview  1  "Le progrès"

 

Interview  2   "Progrès"

Jack Buckley :

MUSICWEB INTERNATIONAL'S LIVE REVIEW SITE FOR CONCERTS, OPERAS AND BALLET

The recital is always arranged with a crescendo of talent and the best last. There can be no doubt that the last three were  roughly in the right place. 

Best last. And it functions admirably as an encore piece, which is where it is placed in the programme. Franck Laurent Grandpré was sitting next to me at the castle’s mensa lunch, the same day as the concert. I asked him if he was a pianist. He looked at me as though he thought I was trying to  joke. He spoke in halting English. My French is lousy. He said he would be playing tonight one of his own compositions which Madame had liked. How very nice, I said. I hope so, he replied.

The knowing twinkle in his eye came through in the performance of his Salsa Lipsa (Leipzig Sauce). It was, of course, a critique and tribute to Liszt, with musical nods and winks liberally distributed throughout the score.I myself felt his greater debt was to his country’s greatest pianist-composer, Camille Saint-Saëns.  No wit like French wit. His complete enjoyment of composing and playing his music communicated itself to every pair of ears in the house. Even the deaf couldn’t miss it. Well, sometimes the deaf do miss it, he said wryly. Watch out for him. He gives complete recitals of his work.

Jack Buckley

 

MUSICWEB INTERNATIONAL'S LIVE REVIEW SITE FOR CONCERTS, OPERAS AND BALLET

Article  dans  "le  blog  de  Jean-François  Duchamp"

Article - Concert à Ragusa

Le virtuose qui enchante le public de Ibla Classica

Encore un « sommet » pour une autre saison de Ibla internationale classique dirigé comme toujours par le maître Giovanni Cultrera et organisé sous la direction impeccable de Marisa Di Natale et Beppe Basile: un concert qui a séduit le grand et compétent public qui se rassemble à chaque fois dans le théâtre évocateur Donnafugata à Ibla, lieu idéal pour de telles représentations artistiques.

Après la presentation ce fut au tour de l'étoile attendue de la soirée, le jeune pianiste français Franck Laurent Grandpré qui en douze ans d'activité - a commencé à jouer du piano à l'âge de treize ans - a un CV étonnant , plein de récompenses et certificats internationaux, a son actif des séries de concerts acclamés dans les plus prestigieux théâtres européens. Franck est également passionné par la création musicale et joue régulièrement des improvisations et ses propres compositions dans ses concerts. Il étudie actuellement avec Epifanio Comis à l'Académie de piano de Sicile.

Sa performance au Donnafugata a oscillé entre les œuvres des compositeurs les plus connus, dont Bach, Mozart, Chopin, Wagner, Liszt, Schubert et des oeuvres à la réalisation difficile comme celle de Ravel. Dans toutes se communiquait son exceptionnel talent et sa virtuosité pianistique charmait les gens présents qui le gratifiaient par de longs applaudissements.

Après le concert il a été rappelé à plusieurs reprises sur scène et le jeune talent a continuer de fasciner le public avec des performances d'autres oeuvres, en dehors de toutes comparaisons : ses mains semblaient voler sur le piano et devenir un avec l'instrument, jusqu'à atteindre des rythmes paroxystiques renforçant toujours plus les applaudissements du public, illuminant une soirée de premier ordre. Comme d'habitude à la fin, nous nous sommes tous retrouvés dans le foyer du théâtre pour le "after cocktail theatre" organisé par Angelo Vini et Affini.

Silvio Biazzo Journaliste depuis 1980, il a collaboré avec Radio Insieme, Avvenire, Giornale di Sicilia et Gazzetta del Sud et tv locale, diplôme de maturité classique, études universitaires en jurisprudence, à partir de 1993, décerné l'honneur de Cavaliere dell'O.M.R.I.

Subscribe here to join the mailing list for Concerts, News, CD...
                         
Page Facebook :
  • Facebook Social Icon
Instagram :
  • Instagram Social Icon